Header Ads

Nasser ZefzafiI en danger de mort

Pour protester contre les conditions de détentions, le leader du mouvement  du RIF en prison depuis mai 2017 et condamné à 20 ans de prison par une "justice"  douteuse et qualifiée par les ONG de défense de droits de l'homme de procès inique, décide d'entamer une grève de la faim et de la soif. Il met ainsi sa vie en péril.
A cet égard, des députés néerlandais de trois formations ont adressé des lettres au ministre des Affaires étrangères, Stef Blok, portant sur «la grève de la faim jusqu’à la mort de Nasser Zefzafi et les autres détenus» du mouvement rifain incarcérés à la prison Oukacha à Casablanca, écrit Marokino.
Les députés néerlandais alertent Stef Blok le ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas des conséquences d’une telle initiative sur l’état de santé de détenu.
Les 3 parlementaires appartenant à 3 partis néerlandais, Sadet KARABULUT, du Parti socialiste, Lilianne PLOUMEN, au nom du parti travailliste et Bram VAN OJIK, au nom du parti de La Gauche verte/ GroenLinks ont posé 4 questions au ministre néerlandais des Affaires étrangères. Les 4 questions auxquelles Le ministre des Affaires étrangères sera tenu de répondre dans un délai de 3 semaines.
Les 4 questions:
1. Savez-vous que Nasser ZEFZAFI et d'autres militants rifains ont entamé une grève de la faim pour protester contre la détention injuste et leurs conditions de détention en prison ? Que savez-vous de l'état de santé de M. ZEFZAFI qui a annoncé qu'il entamerait une grève de la faim jusqu'au martyre?
2. Etes vous au courant de l'appel lancé par Amnesty International pour la libération de ZEFZAFI et d'autres détenus ? Quels sont les résultats de vos contacts avec les autorités marocaines sur l'arrestation de militants rifains jusqu'à présent ? Y a-t-il eu des contacts avec les détenus ?
3. Entre-temps, conformément à vos obligations, avez-vous examiné le jugement de M. ZEFZAFI et d’autres militants, ainsi que les conditions de leurs, lors du dialogue sur le Maroc le 28 juin 2018 ?
4. Avez-vous la volonté de recontacter le Maroc et de réclamer la libération des détenus du mouvement et pour un meilleur traitement de ZEFZAFI et autres prisonniers politiques ? Si non, pourquoi ?

Aucun commentaire