Header Ads

Hirak du Rif: quatre détenus mineurs rifains en grève de la faim à la prison pour jeunes de Nador


Au Maroc, même les mineurs entament une grève de la faim, sale temps pour l'innocence de l'enfance dans ce pays, à l'instar des autres militants et activistes qui croupissent dans les cachots du pouvoir marocain.
On vient d'apprendre que quatre détenus mineurs rifains en grève de la faim, Bilal LAMQADDEM (14 ans), Imad AHLIK (17 ans), Mousâab OUCHEN (17 ans) et Waïl HABIBI (16 ans).
Les quatre détenus à la prison pour jeunes de Nador, ont entamé ce vendredi 31 août 2018, une grève de la faim. Mohamed, le frère de Bilal MOQADDAM, l'a confirmé à ArifNews lors d'une conversation téléphonique. Mohamed a été appelé aujourd'hui par son jeune frère Bilal et lui a dit qu'ils étaient en grève de la faim parce que leur procès était reporté. Les enfants clament leur innocence et demandent un règlement rapide de leur situation. Le directeur de la prison et d’autres hauts responsables ont rendu visite aux enfants, ils ont tenté de dissuader les quatre de poursuivre leur grève de la faim. Les fonctionnaires ont déclaré aux grévistes qu'ils se plieraient à leur demande s'ils arrêtaient leur grève de la faim. Les quatre enfants ont cependant reçus de fausses promesses et poursuivent leur grève de la faim jusqu'à ce que leurs revendications soient satisfaites.
Pour rappel, des dizaines de mineurs rifains ont été arrêtés et emprisonnés au marge des manifestations pacifiques du mouvement populaire du Rif, une façon pour sanctionner les parents des ces enfants et les pousser à renoncer à leur soutien et leur sympathie avec le mouvement de protestation. Une situation qui a été dénoncée par les ONG de défense des droits de l'homme, tandis que le pouvoir marocain fait la sourde oreille et continue à prendre de telles mesures. 

Aucun commentaire