Header Ads

Mohamed Amezian, le sanguinaire franquiste que l'Espagne et le Maroc lui ont rendu hommage


Le nouveau président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, a nommé Luis Planas, ministre de l'Agriculture. Planas, né à Valence, était membre du PSOE au Congrès espagnol de Córdoba; conseiller de la Junta de Andalucía et ambassadeur d'Espagne au Maroc entre 2004 et 2010, c'est alors qu'il a participé le 27 mai 2006 à un hommage très controversé, celui du lieutenant général Mohamed Ameziane (Mizzian en espagnol), l'un des plus sanguinaires militaires franquistes. Pendant cet hommage, un musée dédié à Amezian a été inauguré  dans la ville de Nador, plus exactement à Aït Nsar dans une maison que Franco lui avait donnée avec de nombreuses photos du dictateur franquiste. 
Qui est ce Mohamed Amezian ? A ne pas confondre avec Mohamed Amezian qui a livré plus de 100 batailles coloniales ou Mohamed Sellam Amezian, le chef de l'insurrection du Rif 58/59. celui-là, fut un collaborateur avec la colonisation espagnole et la monarchie alaouite. Il a sauvé Francisco Franco d'une tentative d'assassinat durant la guerre du Rif, et il s'est engagé à côté de l'Espagne pendant cette guerre, puis il a commis des horreurs et des crimes contre l'humanité tout au long de la guerre civile en Espagne, sans omettre qu'il a également joué un rôle principal en 1958-59, avec Hassan II, dans la répression impitoyable de l'insurrection du Rif dont la population a été bombardée de napalm.
Ce qui inspire de la répugnance dans cette affaire, c'est que l'Espagne et principalement le Maroc refusent catégoriquement de dédier un musée à Abdelkrim El Khattabi qui est le héros des Rifains, ils barrent la route à toute initiative liée à la mémoire de cet homme alors en même instant ils immortalisent la mémoire d'un criminel et d'un traître pour les Rifains et en lui rendant hommage sur la terre rifaine.


Aucun commentaire