Header Ads

Les pirates du Rif (document)

Un extrait historique sur les pirates du Rif 


Un extrait historique sur les pirates du Rif traduit en français:

"Les côtes du Rif sont une partie de la côte du Maroc, elles sont célèbres pour les pirates, qui, bien que sujets du Sultan, ne le reconnaissent pas comme leur chef. Il contient une douzaine de villages misérables, personne n'ose s'y aventurer tant est grande la terreur inspirée par ces brigands sans foi ni loi. Les pirates les plus à craindre sont ceux qui occupent le village de Azanem, situé à l'extrémité de la petite baie sur la couronne d'une colline boisée. Les scheicks de cette tribu des Rifains (ou bandits) sont des descendants de la race des Guelaia, et possèdent un grand nombre de bateaux bien armés et bien équipée. C'était eux qui, autrefois, ont attaqué la flottille prussienne, commandée par le prince Adalbert de Prusse, et qui à plusieurs reprises ont repoussé les troupes disciplinées européennes. Le Sultan du Maroc a enfin vu la nécessité de prendre des mesures afin d'affirmer son autorité sur ces sujets provocants. En conséquence, il envoya le pacha de Tanger, Ben-Abou, à la tête d'une force imposante, pour percevoir les tribus considérablement en retard sur les gens du Rif. Ben-Abou arriva au delà de ses espérances, et retourna voir Abderhmane chargé d'une grosse somme d'argent et d'or. Il a également eu la chance de comptabiliser un nombre de leurs bateaux, en vérifiant pour un temps leurs déprédations sans foi ni loi et les privant des moyens de faire du mal. Le chef nous à décrit le portrait d'un pirate berbère fait prisonnier par Ben-Abou Toutefois, les déprédations des pirates continuaient, et le gouvernement espagnol résolut de frapper un coup décisif contre eux. Une expédition a été mené à ce sujet au début de Novembre, et elle fut un succès total car les pirates s'étaient rendus. Mais la question ne semble pas être conclu. Le Sultan du Maroc a été appelé par l'Espagne pour régler le problème, car le sang peut encore être versé."

Aucun commentaire